Portraits d'Afrique

Laetitia Mampaka, belgo-congolaise, et l’éloquence (vidéo dans l’article)

L’art oratoire

« C’est la capacité de pouvoir captiver une audience pour que le public soit fédéré autour d’un même message. Au départ, les gens n’ont pas le même avis, mais il faut que l’espace d’un instant, tout le monde arrive à être d’accord et surtout à entendre ce que l’on dit »

L’art oratoire tient en trois grands principes : art d’émouvoir, art de convaincre, et art de divertir. C’est l’arme de persuasion des hommes politiques, des avocats, mais aussi de n’importe quelle personne amenée à s’exprimer devant une audience dans le but d’être écoutée et entendue.

Un art dans lequel Laëtitia Mampaka excelle.

« Je suis très, très bavarde. Mais au départ, je parlais pour ne rien dire »

D’où est née cette passion ? Difficile à dire. « J’ai toujours été très bavarde. Les gens en avaient un peu marre de m’écouter (rires). Mais ce n’est pas le fait de parler trop qui dérange, c’est le fait de parler pour ne rien dire. Lorsqu’on est captivé par quelqu’un, on peut l’écouter pendant des heures. En ayant compris ça, je me suis dit ‘pourquoi pas ?’ « 

Publicités

Laisser un commentaire