Etats d'âme

Et si j’écrivais pour vous ?

Car c’est par l’écriture toujours qu’on pénètre le mieux les gens. La parole éblouit et trompe, parce qu’elle est mimée par le visage, parce qu’on la voit sortir des lèvres, et que les lèvres plaisent et que les yeux séduisent. Mais les mots noirs sur le papier blanc, c’est l’âme toute nue. – G. de Maupassant, « notre cœur ».

Si je reprends cet extrait de l’ami Guy – permettez-moi cette familiarité – c’est parce que j’aime écrire, j’aime les gens, j’aime écouter les histoires de vie, elle me fascine.

Il y a tant d’histoires qui méritent d’être transmises, tant de souvenirs dignes d’être préservés de l’oubli.

Comme déjà… écrit https://lemondedefa.com/2013/08/21/pourquoi-ecrire/ et commenté, coucher les mots sur le papier est l’une de mes passions. Rien de plus, rien de moins.

Je me suis mis à mon service, c’est quelque peu égoïste, je vous le concède. Il me faut en effet des instants de solitude, des moments « bulles » comme j’aime à les décrire. L’endroit importe peu.

L’inspiration vient ou pas… État d’esprit. https://lemondedefa.com/2019/08/20/humeur/

Soudain, une idée… Et si je racontais vos vies ? Écrire une naissance, écrire une rencontre, écrire une épreuve… Écrire votre histoire.

Ce n’est pas parce qu’on ne s’appelle pas Tshisekedi, Koffi Olomide ou Rihanna, que l’on n’a pas matière à se raconter !
Avec ses grands moments et ses petites histoires, ses joies et ses embûches, ses rencontres et ses imprévus, chaque vie est digne d’un roman. Que l’on écrive une vie ou une tranche de vie…

Qu’en pensez-vous ?

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire