Etats d'âme

Impérieuse nécessité

En ce moment, j’ai envie de vous dire que je ne suis là pour personne, car j’ai besoin d’être là pour moi. Il ne s’agit pas d’égoïsme, juste un constat : si je ne m’occupe pas de moi, personne ne le fera à ma place !

Si s’occuper des autres est une noble tâche, s’écouter et réapprendre à se sentir bien me permettra sans doute de (re) penser aux autres plus tard.

Oui, des signaux de frustration, d’irritation sont apparus. Les raisons, je me les garde, « ils » le savent et tendre l’autre joue est au-dessus de mes forces. Je ferme donc momentanément la porte.

Ma vie m’appartient après tout !

Publicités

Laisser un commentaire