Etats d'âme

Quand on veut cacher de l’argent, on le met dans un livre…

Lire l'Afrique

Il se dit que le congolais n’aime pas lire. Pendant ce temps, les griots se font rares et la jeunesse ne vient plus écouter le sage au village. Si ce sont les hommes qui font l’Histoire, elle se doit de laisser une trace écrite et ce ne sont pas les promulgations de lois, les articles de presse de querelles incessantes au sommet de la pyramide du pouvoir qui perpétueront l’existence du pays…

« Quand on veut cacher de l’argent, on le met dans un livre » nous dit un adage kinois, ce qui signifie qu’on ouvrira d’autres choses avant de tourner les pages d’un livre et que cet argent sera bien caché. Autodérision.

Accessibilité, prix,… sont autant de pierres dans la chaussure du congolais… Il n’y a sans doute pas que cela… Si la culture et l’éducation sauvent l’Homme, les priorités des uns peuvent parfois être diamétralement opposées à celles d’autres. Nous…

Voir l’article original 17 mots de plus

Catégories :Etats d'âme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.