Etats d'âme

Lubumbashi by night

Lorsque la SNEL coupe le courant, il ne regarde pas nécessairement chez le voisin pour voir si c’est tout le quartier qui est touché histoire de se rassurer, il n’est pas congolais.

Lorsque l’ennui prend le pas, il aime bouger, ambiancer. Son choix est souvent le fruit du hasard même si certaines habitudes font qu’il se retrouve souvent aux mêmes endroits.

Il ne demande pas, à la vue d’une chaise vide, qui y est assis par ce que cela lui plaît de le demander. Non il n’est pas congolais. Il est, et c’est le mot qui revient le plus souvent, le boss. Le patron, quoi.

Cela l’amuse car il sait qu’il n’en est rien et que cela n’est que flatterie. Il se dit alors corbeau devant pléthore de renards espérant lui faire lâcher son fromage. Hélas pour ces derniers le fromage blanc au goût de « blé » en dollars bien usagés ne tombe plus, ne tombe pas. « Tout flatteur ne vit qu’aux dépends de celui qui l’écoute », il y a longtemps qu’il a compris. L’amusement du départ se dissipe,il est las de tout cela…

Bises au chat !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.