Il y a 25 ans: retour aux sources en vue

C’était il y a 25 ans…

Mes premiers pas sur le continent africain. Si Louis s’est souvenu des siens sur la lune, les miens sont tout autant marqués dans les immuables souvenirs – si pénibles soient-ils – de la mémoire. Il m’avait été dit que si, après 15 jours, je me demandais encore ce que je faisais là, cela signifiait que je n’étais pas fait pour l’Afrique. Depuis le sang a coulé, l’eau aussi…

Je m’étais promis de retourner au Rwanda, à Gisenyi parce qu’une vie avait commencé là-bas… Deux vies même : d’une part celle de ma fille Megan Salembier Alizée Nyota et d’autre part la mienne, celle qui allait, bien plus tard, me permettre de fouler à nouveau le sol du continent noir sous d’autres latitudes.

Megan Alizée Nyota Salembier dans les bras de Mathy

Je n’en ai pas eu l’occasion auparavant ; il est temps, 25 ans après. Un pèlerinage en quelque sorte. Le pays a pardonné, a évolué. Que vais-je y découvrir ? Une partie de moi laissée là-bas lors du génocide ? Sans doute. Mais j’ai le sentiment que cela doit être fait. Pour moi, pour celles et ceux que j’ai perdus lors des évènements, pour celles et ceux, inconnu.e.s, qui y ont laissé la vie également. Que leurs âmes reposent en paix. Je n’en dirai pas davantage pour l’instant. Je me dois de me ressourcer…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :