Etats d'âme

Vous avez dit intelligence ?

Vous avez dit intelligence ?

Si l’on en croit Gardner, psychologue américain, « père » de la théorie des intelligences multiples, il en existe 9 types. A la lueur de ce que j’entends, de ce que je lis, il me semble que l’évolution de l’enseignement exigée par les uns ne rencontre que quelques-unes de ces « intelligences ». L’on nous dira alors que ce serait la faute des parents qui ne s’intéressent qu’aux notes reçues en français et en math ou autrement dit que l’enseignement ne serait que le prolongement de l’éducation parentale … J’avoue ici toute ma perplexité face à tout cela…Sérier l’intelligence, sérier les élèves, sérier l’Homme en général, sérier, sérier, sérieux ?

  1. L’intelligence linguistique

Ce type d’intelligence se concentre sur les compétences linguistiques. C’est l’aptitude à penser avec des mots et à employer le langage pour exprimer ou saisir des idées complexes. On la retrouve chez les écrivains et les poètes, les traducteurs et les interprètes. C’est l’intelligence la plus mise en avant et utilisée à l’école (avec l’intelligence logico-mathématique).

L’intelligence verbo-linguistique (ou verbale) consiste à utiliser le langage pour comprendre les autres et pour exprimer ce que l’on pense. Tout comme l’intelligence logico-mathématique, on la mesure dans les tests de QI. Elle permet l’utilisation de la langue maternelle, mais aussi d’autres langues. C’est aussi l’intelligence des sons, car les mots sont des ensembles de sons. Les personnes auditives ont ainsi beaucoup plus de facilités à entendre des mots que de voir et de retenir des images. Tous les individus qui manipulent le langage à l’écrit ou à l’oral utilisent l’intelligence linguistique : orateurs, avocats, poètes, écrivains, mais aussi les personnes qui ont à lire et à parler dans leur domaine respectif pour résoudre des problèmes, créer et comprendre. Victor Hugo maîtrisait à merveille ce type d’intelligence.

  1. L’intelligence logico-mathématique.

Ce type d’intelligence se concentre sur la capacité à penser de façon analytique et à discerner des schémas. Cela ne signifie pas nécessairement que vous soyez bon en mathématiques, mais que vous les apprenez plus facilement.

Les personnes qui ont une intelligence logico-mathématique développée possèdent la capacité de calculer, de mesurer, de faire preuve de logique et de résoudre des problèmes mathématiques et scientifiques. Elles analysent les causes et les conséquences d’un phénomène ou d’une action et sont capables d’expliquer le pourquoi des choses. Elles ont aussi tendance à catégoriser et à ordonner les objets. Elles aiment les chiffres, l’analyse et le raisonnement.

  1. L’intelligence corporelle-kinesthésique.

Ce type d’intelligence vous permet d’utiliser votre corps avec plus d’habileté que les autres.

L’intelligence kinesthésique est la capacité d’utiliser son corps pour exprimer une idée ou un sentiment ou réaliser une activité physique donnée. Les possibilités de création et d’expression de ses émotions par le corps montrent la présence d’un potentiel intellectuel à ce niveau.

  1. L’intelligence spatiale.

Ce type d’intelligence est le plus souvent caractérisé par la pensée en images et la capacité à se rappeler des souvenirs et des images plus facilement. L’intelligence spatiale permet à la personne d’utiliser des capacités intellectuelles spécifiques pour avoir mentalement une représentation spatiale du monde. Toute activité qui demande de résoudre des problèmes et de créer dans le domaine visio-spatial exige l’utilisation de ce type de capacités intellectuelles.

  1. L’intelligence interpersonnelle.

Ce type d’intelligence est caractérisé chez les personnes qui ont plus d’empathie que les autres. Cette intelligence vous permet d’identifier par l’expérience ce que les autres ont. L’intelligence interpersonnelle (ou sociale) permet à l’individu d’agir et de réagir avec les autres de façon correcte et adaptée. Elle l’amène à constater les différences et nuances de tempérament, de caractère, de motifs d’action entre les personnes. Elle permet l’empathie, la coopération, la tolérance. Elle permet de détecter les intentions de quelqu’un sans qu’elles soient avouées. Cette intelligence permet de résoudre des problèmes liés à nos relations avec les autres ; elle nous permet de comprendre et de générer des solutions valables pour les aider. Les personnalités charismatiques ont toutes une intelligence interpersonnelle très élevé.

  1. L’intelligence musicale.

Ce type d’intelligence est caractérisé par la capacité à se souvenir de la musique, apprendre facilement d’un instrument, et à apprécier les subtilités de la musique que les autres n’entendent pas.

  1. L’intelligence intrapersonnelle.

L’intelligence intrapersonnelle est centrée sur l’intérieur. Vous êtes capable de vous connecter avec vous-même et vos sentiments sur les choses. L’intelligence intrapersonnelle permet de se former une représentation de soi précise et fidèle et de l’utiliser efficacement dans la vie. Elle sollicite plus le champ des représentations et des images que celui du langage. Il s’agit de la capacité à décrypter ses propres émotions, à rester ouvert à ses besoins et à ses désirs. C’est l’intelligence de l’introspection, de la psychologie analytique. Elle permet d’anticiper sur ses comportements en fonction de la bonne connaissance de soi. Il est possible mais pas systématique, qu’une personne ayant une grande intelligence intrapersonnelle, soit qualifiée par son entourage de personne égocentrique. Ces personnes sont intuitives, elles ont le sens de l’auto critique, aiment apprendre et s’améliorer.

  1. L’intelligence naturaliste.

L’intelligence naturaliste est une intelligence relative au monde naturel. Vous comprenez l’environnement et vous êtes souvent capable d’apprendre facilement les différents types de plantes et les différentes espèces animales.

L’intelligence naturaliste, permet de classer les objets, et de les différencier en catégories. C’est l’intelligence qui permet d’être sensible à ce qui est vivant ou de comprendre l’environnement dans lequel l’homme évolue. C’est la capacité d’apprécier, de reconnaître et de classer la faune, la flore et le monde minéral. Cette capacité s’applique aussi, par extension, à l’univers culturel qu’il permet d’interpréter

  1. L’intelligence existentielle.

Elle pousse les gens à remettre en question l’existence elle-même.

L’intelligence existentielle, ou intelligence spirituelle, chez Howard Gardner, se définit par l’aptitude à se questionner sur le sens et l’origine des choses. C’est la capacité à penser nos origines et notre destinée. Cette intelligence spirituelle, existentielle ou morale est encore définie comme l’aptitude à se situer par rapport aux limites cosmiques (l’infiniment grand et l’infiniment petit) ou à édicter des règles ou des comportements en rapport aux domaines de la vie.

(A noter que Gardner qualifiait cette intelligence de « huitième et demi » car il ne la considérait pas comme une intelligence à part entière.  

Et puis zut, vive l’imagination au pouvoir

#bisesauchat

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.