Etats d'âme

6 ans et toutes ses dents…’fin non !

Il y a presque 6 ans, j’écrivais ce qui suit sur base d’une expérience de #vie somme toute banale comme tant d’autres. Depuis, je me suis, d’une part, relu, et d’autre part « posé » sur les années qui ont suivi, l’âge et la sagesse ( ?) aidant. Ce texte est d’ailleurs aussi « la naissance » de mon blog #lemondedefa.

Le danger des écrits, c’est qu’ils peuvent, à tous moments, vous revenir en pleine figure. C’est à assumer comme on se doit d’assumer son âge même si l’âge de « Pierre » fut l’une de mes créations les plus amusantes aussi à relire https://lemondedefa.com/2013/12/19/lage-de-pierre/

Pour les paresseux, voici le texte…

« Silex, on tourne ». Sans vouloir jeter un caillou dans la mare ou parler de Paléolithique – pour un vieux schnock comme moi, c’eût été aisé -, l’âge a de tous temps marqué les esprits.

Un bout’chou vous dira qu’il a 3 ans et demi puis, ce fameux âge avançant, il modulera sa réponse. Mais c’est surtout chez la gent féminine que l’âge est aussi variable que le temps. A 15 ans, elles vous diront qu’elles en ont 18 mais quand les 30 ans arrivent, là les mathématiques prennent une tout autre signification.

Les filles qui ont 30 ans, en ont d’un seul coup 22. Du coup, tu peux avoir connu une fille à 15 ans, mais qui disait en avoir 18. Et 15 plus tard elle en a 22. Elle a pris 4 ans en 15 ans. Un peu comme chez les animaux, ils/elles ont leur propre système d’évaluation de l’âge. Waouw…

Personnellement, j’assume mes 35 ans. Non mais c’est vrai quoi, pourquoi mentir sur son âge une fois passé les 30 ans ? Bon suis un homme, je n’attache pas trop d’importance à cela, tout se passe dans la tête dit-on.

J’en terminerai avec une citation que n’aurait pas renié Michel Daerden : « il faut rester jeune mais pas forcément à jeun. »

Mais revenons à nos moutons, nous sommes à la fin d’un processus électoral en Belgique, le mot étant des plus usités. J’assume donc ce que j’ai écrit, d’autres accuseront – n’est pas Zola qui veut/peut – sans pour autant regretter cet apprentissage de la vie pendant 40 ans…Pour ce qui est du « présent » à m’offrir – voir en fin de texte – à propos de cette naissance, cela fait désormais partie du passé, personne n’est (im)parfait.

Je suis né un 21 août 2013. La vie commence à 40 ans, dit-on. Désolé, j’ai pris un peu de retard. Que tu sois né(e) ou pas encore né(e), j’ai la joie de t’annoncer ma naissance ! La joie d’être au début du milieu peut-être ? Quand on est jeune on veut être plus vieux, quand on est vieux on veut être plus jeune, mais quand on arrive à la quarantaine, on n’est ni jeune ni vieux.

Disons que je suis un peu moins jeune qu’à 40 ans. Des années en plus ? Un simple lancer de dé pipé, non ? Pourquoi donc la vie commencerait-elle à 40 ans, me direz-vous ? Sans compter le fait qu’elle peut finir avant (Ouf sauvé, j’ai passé le cap).

« Pourquoi nous faire venir si longtemps en avance ? » Si on vit à partir de 40 ans, cela sous-entend qu’on ne vit pas avant cet âge. Si on ne vit pas, que fait-on ? On se prépare à vivre bien sûr ! « On ne peut jouir d’un habitat qu’une fois qu’on y est bien installé. Et l’habitat intrinsèque de chacun, c’est la vie ! » D’abord on passe son temps à attendre un rêve qui ajourne chaque jour son rendez-vous au lendemain. On se persuade que l’aujourd’hui pas terrible n’est que provisoire et laissera place tôt ou tard (plutôt tôt que tard) à un demain meilleur.

Après quatre décennies d’illusions et de désillusions, on commence à se résoudre à l’idée qu’il nous faudra faire avec ce dont on dispose. Alors on cesse de chercher l’inexistant et on commence à faire avec ce qui existe. C’est pourquoi on « commence à exister ». Mais ne vous inquiétez pas j’ai encore bon nombre d’illusions en magasin ! Après m’être préparé à vivre pendant quarante ans et quelque, me voilà donc prêt à vivre ? Mais que signifie « vivre » sachant que ça ne durera pas ? Bien mourir n’est-il pas plus important que bien vivre ? Puisque la mort est la seule porte d’entrée vers la vie suivante, autant s’atteler à trouver une bonne porte et la bonne clé… Mais on n’en est pas encore là !

Et que fait-on quand on arrive en haut d’une montagne ? …On en redescend ! Ainsi, après m’être bien préparé à vivre, je peux dès à présent bien me préparer à mourir mais sans trop y penser car j’ai encore toute la vie devant moi… Vous m’avez suivi ? Je pète la forme, j’ai l’envie (d’avoir envie) d’aller jusqu’au bout de mes rêves… Alors en route pour cette nouvelle vie. PS : Pas de liste de naissance mais si vous souhaitez offrir un présent, un « j’aime » sera tout aussi appréciable et apprécié. #lemondedefa https://lemondedefa.com/naissance/

Sur ce, je m’en vais vaquer à mes autres occupations !

#Bisesauchat et bonjour de #Lubumbashi

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.