Etats d'âme

Le livre

Lorsque je le regarde, il me vient à l’esprit un fourmillement qui aussitôt se répercute en mes doigts. Je le palpe, le feuillette, j’imagine son parcours, la plume qui l’a vu naître, les tourments et bonheurs de l’auteur.e, toutes les étapes de sa vie. J’en viens parfois à le humer s’il ressort du placard des années parce qu’il a vieilli, pris de la bouteille et parfois devenu sage et cela m’apaise. Il m’arrive aussi de l’annoter sans considérer cela comme un sacrilège ; il est devenu mien parce que je l’ai choisi, parce qu’il a été l’élu de mon esprit pour devenir parfois celui de mon cœur.

Il ne reste jamais en place, je le retrouve parfois au petit-déjeuner, sur le canapé, entre les mains d’une tierce personne. Je le retrouve parfois même à des endroits où l’oubli avait été plus fort que moi.

Il a été de chevet très tôt et si l’irrégularité qui fut mienne plus tard l’a un peu délaissé, je lui suis toujours resté fidèle. Il m’a sans doute aussi poussé, tardivement, à me livrer à son exercice, si périlleux soit-il mais sans aucune prétention. C’est d’ailleurs étrange de se retrouver tantôt dans sa propre bibliothèque avec lui ou parfois dans les mains d’un autre.

Je te salue, te remercie, compagnon de route. Tu es la clé de mon indépendance.

J’en terminerai pas cette question posée à Bernard Werber, écrivain, en 2017. Sa réponse reflète bien la difficulté qu’a l’école en matière de livres…

Y a-t-il un livre lu en classe qui vous a marqué ?

« Non, parce que le système scolaire m’a dégoûté en m’imposant des livres ennuyeux. Il y a par exemple deux auteurs fabuleux qu’on voulait me forcer à lire et que je n’ai découvert que plus tard, c’est Rabelais et Flaubert, pourquoi ? C’était du devoir, pas du plaisir ! L’école est une période charnière, un moment où le livre devient un objet sympathique ou au contraire antipathique. Quand la main va vers le livre, il faut renforcer l’idée qu’on va avoir du plaisir, de l’évasion, qu’on va entrer dans un livre comme dans un film. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.