Etats d'âme

Histoire de fesses…

Depuis que le monde est monde, l’Homme ne cesse d’être omnibulé -obnubilé aussi-par la vie de son voisin, de son collègue, de sa manière d’agir, de travailler…et le voisin en question l’apprend souvent par un tiers. Personnellement, l’envie de lancer haut et fort qu’il serait de bon ton que l’Homme s’occupe davantage de ses oignons – ou ognon selon la nouvelle orthographe – me prend régulièrement mais étant donné qu’il s’agit de cuisine interne, je m’abstiens. A raison ou à tort ? Les deux, pardi !

D’autres diront qu’il s’agit plutôt d’une histoire de fesses Occupe-toi de tes fesses peut-on entendre çà et là…

Cette partie du corps, charnue ou pas, fait l’objet de bon nombre d’expressions…. En voici quelques-unes : je les ai posées pour vous en parler parce que l’on me les a chauffées….avec insistance.

Lorsqu’on te demande d’aller mettre ses fesses ailleurs, c’est qu’on vous suggère de garder vos distance surtout si la personne qui vous le propose a l’impression de vous avoir aux fesses, d’avoir l’impression que vous êtes constamment à ses trousses.

Si vous avez un visage de peau de fesse, on vous le dira joli. Très différent du crâne en peau de fesse qui lui sert, comme il est coutume de le dire, de piste d’atterrissage pour moustiques en détresse.

En sport, Usain Bolt courait les pattes aux fesses, cela lui a valu bon nombre de médailles même si ses déplacements en jet privé lui coûtaient la peau des fesses.

Si en Afrique l’huile de palme a encore de beaux jours devant elle, les fesses en goutte d’huile aussi (fesses rondes). Au contraire de certains pays d’Europe où il est dorénavant interdit de donner sur les fesses à une enfant , ce qui a valu à quelques parents d’en rester sur les leurs, stupéfaits qu’ils furent à l’annonce de cette décision.

Pour la suite, j’ai pensé n’y aller que d’une fesse, oui, j’ai hésité. L’on m’a dit gare à tes fesses si tu parles de film de fesses et/ou d’histoires de … Sur le sujet, nous sommes souvent assis sur leurs bouts lorsqu’on en parle, c’est franchement inconfortable. D’autant qu’il n’est pas rare qu’on vous demande de les garer lorsqu’il y en a et quand elles sont montrées, il y a de fortes chances qu’on vous tienne par la peau de celles-ci et qu’on en revienne alors à la première, à savoir s’occuper des siennes.  Pourtant l’adage « jouez des fesses, pas la guerre » – faites l’amour, pas la guerre est bel et bien présent dans toutes les têtes, non ?

Bref, il est parfois nécessaire de les serrer ou d’y avoir chaud voire même de les tenir serrées, histoire d’éviter de se retrouver dessus. Tout comme se les geler d’ailleurs.

Bises au chat

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.