Croustillon, Yovo Doko, Mikate…et si l’origine était africaine ?

MikateCroustillon, Yovo Doko, Mikate…et si l’origine était africaine ?

Le monde entier connaît ce petit beignet sucré – bien qu’il soit parfois salé – que l’on sert, en fonction du pays, sur les foires, le bord de la route ou dans certaines boulangeries…

L’histoire nous dit que le croustillon fit son apparition en France en 1937, venu tout droit de Hollande mais qu’il fut véritablement commercialisé après la seconde guerre mondiale, en 1946, son forain d’inventeur ayant été réquisitionné comme traducteur.

Yovo Doko au Bénin, Mikaté en RDC, cette petite boule …de graisse fait encore et toujours le bonheur de celles et ceux qui la dégustent. Et si sa véritable origine était à trouver sur le continent noir ?

Quelqu’un pour m’éclairer ?

Publicités

Auteur : Fabrice Salembier

Tour à tour enseignant, indépendant, éducateur, responsable de projet, écri...vain, auteur, penseur, râleur,...

Un commentaire

  1. Bonjour,
    L’origine ne peut pas être africaine car l’Afrique subsaherienne à l’origine n’est pas consommatrice de farine de blé. Ce beignet consommé au quotidien en Afrique comme s’il a toujours été un produit à part entière de notre alimentation, est bien une conséquence de la colonisation, qui a orienté, modifié notre consommation pour des raisons économiques… au même titre que le riz blanc.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.