Etats d'âme

« L’oiseau » fait son nid

Quand l’attaché culturel de l’Ambassade de France, dans le cadre de sa mission consacrée au développement de la langue française, se déplace à Lubumbashi au sein de l’établissement Blaise Pascal et demande à rencontrer le p’tit belge que je suis, c’est une agréable surprise.

Et quand il me propose de devenir le référent pédagogique du partenariat avec l’Institut francais de Lubumbashi / Halle de l’Etoile au niveau du développement des actions en faveur de l’enseignement du français, là c’est une bien belle reconnaissance des actions que je mène en faveur de la langue française !

Nul n’est prophète en son pays, avez-vous dit ? Il faut sans doute le croire…

En attendant que tout ceci se mette en place, une bien belle réflexion d’un historien africain, Achille Mbembé : « Depuis longtemps, l’Afrique a perdu le pouvoir de se décrire elle-même, de se nommer elle-même, de s’interpréter elle-même. Ce pouvoir a été exercé par d’autres. Cette perte est un obstacle fondamental à l’émergence du continent car on ne peut pas émerger au monde si on n’est pas capable de se mettre soi-même en scène ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.