Etats d'âme

Pacte d’excellence = serpillière éducative ?

L’#excellence tant désirée par nos Ministres de l’#Education, dont l’origine est empruntée au latin classique (excellentia signifiant « supériorité, excellence »), me donne la nausée… Demander à de jeunes ados ce que nous ne sommes pas capables d’atteindre est une gageure : nous formons (Dieu que ce mot est bien laid) des jeunes pour un #monde que nous ne connaissons pas encore…

Et si l’on parlait d’éducation inclusive, celle qui se définit comme la mobilisation de toutes les ressources nécessaires (financières, humaines, éducatives, techniques et technologiques) afin de de répondre à tous les apprenants et de leur garantir la réussite éducative, quelle que soit leur situation personnelle, économique, sociale, culturelle, géographique ou leur appartenance ethnique.

Je sais… Il s’agit de bien belles intentions et je ne pense pas que les pactes imaginés soient la solution aux soucis : on ne sait toujours pas comment prendre ces pelotes d’où sortent une multitude de fils qu’il s’agit de tirer, nouer, couper (pourquoi pas) pour tricoter de la belle ouvrage (même si de nos jours l’ouvrage est devenu « masculin)… Vous avez dit serpillière éducative ?
Sur ce, je profite momentanément de quelques jours de repos…

Publicités

Laisser un commentaire