Etats d'âme

De Barabara en Njia

Il est dit du barabara qu’il est à la fois droit et tortueux, qu’il est une artère où coule la vie, une œuvre des mains de l’homme dans une nature bien ingrate. Tracer sa route n’est pas des plus aisés…

Cette route peut aussi prendre l’allure pédestre du Njia, œuvre plus proche de la course d’une fourmi que du vol d’un oiseau. Pas toujours plus courte ni plus facile, elle est pourtant plus vivante…

Quel que soit le chemin choisi, il dépend de tes convictions, de ton envie d’aller de l’avant. La hantise avec sa noria de phantasmes, la palette de délires et l’écheveau de tourments seront, quant à eux, toujours bien présents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.