Benin

Le griot des temps modernes

Le griot, appelé communément barde – souvenez-vous d’Assurancetourix – est communicateur en Afrique. Définition réductrice, simpliste ? Fort possible. Il m’a juste été demandé de donner un avis. Comme tout avis, il n’engage que moi.

Dans la tradition orale chère au continent noir, le griot est la mémoire. La mémoire de la famille, du village, de la communauté. Il maîtrise le verbe et la musique jusqu’à parfois être considéré comme un saltimbanque. Il n’est cependant pas que cela, ce serait trop réducteur.

« Les griots sont des gens de la parole, une parole empreinte d’une force de persuasion qui dépasse l’art de dire. Ce qui leur confère un statut social particulier qui, mêlé à leur connaissance et à leur talent, leur donne, dans certaines sociétés, un pouvoir de persuasion sur les individus et un pouvoir occulte » peut-on lire en réalisant de simples recherches.

Si, comme le disait feu Amadou Hampâté Bâ, « un vieillard qui meurt en Afrique est une bibliothèque qui brûle », alors « un griot qui meurt en Afrique est une bibliothèque qui brûle ».

N’est pas griot qui veut et pourtant…

Pouvoir, le mot est lâché… Les griots ont aussi été les rapporteurs du pouvoir. Hélas, ils ne relataient que trop souvent les histoires des vainqueurs laissant peu de place aux vaincus.  Osons le griot-César et sa guerre des Gaules si l’on décide d’universaliser le terme.

Osons une comparaison en sachant que comparaison n’est pas raison.

De nos jours ils le sont encore mais le mot a perdu de sa superbe et l’on parle davantage d’intellectuels ou pseudo-intellectuels qui manient l’art oratoire de bien belle façon – on aime la technicité de certains mots – avec comme objectif de noyer le poisson par des phrases alambiquées, d’essayer de se mettre sous les feux de la rampe et, bien entendu, de persuader de sa vérité. S’il est prouvé que diplôme n’est pas synonyme d’intelligence, force est de constater qu’une certaine frange de diplômés se targuent du contraire et certains ont un avis sur tout. Un avis sur tout est aussi avoir un avis sur rien surtout…si on ne le vous demande pas.

Une fois analysé, ces discours sont bien souvent creux. L’élite intellectuelle au pouvoir, seule solution pour le développement ? On voit ce que cela donne dans certaines régions du monde. Occulter les selfs made men, négliger les métiers manuels sont autant d’erreurs que nous commettons…

Le griot-intellectuel-politicien-pasteur a un discours vide si l’on prend le temps d’analyser les propos: un bel emballage entourant la fumisterie, on n’y prend pas garde et on tombe dans le piège de la promesse. Une fois élu, le reste…est bien connu. L’histoire n’étant qu’un éternel recommencement…

Il existe cependant des exceptions et fort heureusement.

Bises au chat

Fabrice Salembier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.