Etats d'âme

Dictature

Le mot est souvent lâché quand il s’agit d’un pays africain. Parfois également à propos d’autres pays d’autres continents. Mon propos n’est pas de donner un cours de géographie du principe politique mais de soulever une question à laquelle je n’ai pas vraiment de réponse si ce n’est un avis.

La dictature est par essence la concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un individu, d’une assemblée, d’un parti, d’une classe. C’est du moins la définition donnée par la plupart des dictionnaires. Vous me voyez venir ?

Dans un monde où l’argent est devenu plus précieux que la vie, un monde dans lequel les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent, les multinationales, les géants des entreprises, les fortunés ne sont-ils pas « la classe » (Dictature du Capital) qui concentre tous les pouvoirs, n’en déplaise aux politiques qui parfois s’y complaisent également ? N’y a-t-il dès lors pas davantage de « dictatures » qu’on nous le laisse à penser ?

Démocratie et dictature populaire pour les intérêts de l’immense majorité, dictature et démocratie bourgeoise pour les intérêts d’une minorité.

« L’État n’est que la muselière dont le but est de rendre inoffensive cette bête carnassière, l’homme, et de faire en sorte qu’il ait l’aspect d’un herbivore » Schopenhauer

Laisser un commentaire