Benin

Karibu, coucou et amakuru

Pensée

Je réclame le droit à une africanité

Au risque d’être catalogué de pestiféré

Aux yeux d’une forte frange d’européanisés

Parfois, souvent, composée de trop d’illettrés

Migrants, immigrés, expatriés autant de maux mal agencés

Le maudit qu’haine engendrerait l’inimitié ?

Le temps passe, les réflexes restent encore figés

Ancrés dans une parcimonieuse réalité

Immigré suis-je sur un sol fragilisé

La faute à qui, à quoi, responsabilités ?

Vanité gaudriolesque, imbécilités ?

L’humain, cas désespéré déshumanisé ?

Une idéologie racialiste ressassée

De trop sombres fainéants de la pensée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.