Aller au contenu principal

Expat: « Simple…basique »

Quand je rentre au pays , au bled si vous préférez, les questions fusent, certaines font sourire, d’autres moins. Je me suis donc décidé de répondre à l’avance aux questions que vous pourriez me poser à mon retour. Etant donné l’agenda qui sera assurément chargé, voici d’ores et déjà les réponses à vos questions histoire de gagner du temps…

IMG_2308
« Alors, ça va les vacances ? » Non mais quelles vacances, vous croyez vraiment que je me la coule douce là où je suis ? Bon, il est vrai que j’use et j’abuse de photos de rêves sur les réseaux sociaux et que l’impression de vacances perpétuelles peut alors vous amener à cette question… Cela est donc archi-faux. Ce n’est pas parce que j’ai les projets de me rendre en Afrique du Sud, en Zambie, au Zimbabwe, au Rwanda, …Ce n’est pas parce que je suis à une terrasse non loin d’une piscine que je suis toujours en vacances. Na !
Arrêtez aussi de croire que mon compte en banque grandit au fur et à mesure que le temps passe. L’expérience vécue est bien plus importante et puis flûte quoi : suffit de se renseigner sur les loyers ici et les frais d’inscription dans les écoles (sic)… Il ne me reste plus que quelques dollars pour pouvoir réaliser les projets de …vacances et l’organisation des repas dans les nombreux restos du coin.

« T’as de la chance quand même… » La même que celle qui te fait penser que tu vas gagner au loto (avec un ou deux T). C’est vrai que je n’ai rien fait pour me retrouver là où je suis. Cela m’est tombé du ciel…Un vrai cadeau. Non mais que crois-tu ?

« Moi je ne pourrais pas vivre loin de ma famille » Egoïste, moi ? Ah… Bon ben que veux-tu que je te dise… C’est un choix en effet mais pourquoi dis-tu qu’une heure de route pour aller voir tes parents, c’est long ?

« Et tu fais encore le ménage ? » Ben non, je gagne plein de fric – c’est vous qui le dites – donc j’emploie de petites mains et puis le logement de luxe dont je dispose a tout le matos nécessaire pour que mes doigts de pieds restent en éventail.

« Et le pays ne te manque pas ? » Ah ben oui, le pays, il a changé ? Il y fait mieux vivre ? Dites-le-moi rapidement que j’organise mon retour.

« Et tu comptes revenir bientôt ? » Euh, suis devant toi à répondre à ta question et tu me demandes déjà quand je compte revenir ?

« T’as la belle vie quand même ». Ben expatrie-toi…

« Tu ne restes jamais longtemps en Belgique » Ben j’ai un agenda à la Charles Michel et je cours les restos, les tables d’hôtes et autres apéros auxquels je suis invité. Vous croyez que ce sont des vacances ? Je repars toujours avec des kilos supplémentaires et pas seulement dans les bagages.

« C’est pas dangereux là où tu es ? » Ah ben si, je vis dans un bunker avec des gardes armés jusqu’aux dents qui ne me quittent pas d’une semelle. Sinon, pas davantage qu’en Belgique.

Bises au chat… N’oubliez pas non plus de prendre cette bafouille au second degré 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :