Je sors de ma bulle

Je sors de ma bulle, je crois que c’est heure
Pas de conciliabule, juste un peu d’ardeur
Au travail même si je conge, du soupirail aux songes
Mais la pluie tombe goutte à goutte
Elle me mouille, ça m’dégoûte
Du parapluie au parasol, le temps paracétamol
Après quelques instants, Les maux s’envolent
Bulle et mystère sont alors percés tout comme mon k-way
De way et chemin trouvé, la plume en devient ailée
Téléphage en temps de pluie, voyage biaisé
Je prends la porte dès que temps est plus léger
Si le mystère est féminin, je n’en suis qu’humain
Cumin thérapeutique, moments fantasmagoriques
Tout va bien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :