Etats d'âme

#Balancetonraciste ou quand Pauwels découvre le racisme dans le foot

#Balancetonraciste ou quand Pauwels découvre le racisme dans le foot

Il est amusant de constater que le nouveau buzz de Mister Pauwels trouve écho comme s’il venait de découvrir le Saint Graal.

O stupeur, il y a du racisme dans le monde du foot ! Alors que cet état d’esprit et de fait existe depuis que…le foot existe, l’homme des polémiques n’a trouvé que la délation pour tenter de solutionner le problème. Un effet de manche supplémentaire à mettre à l’actif de l’homme de moins en moins sur le devant de la scène.

Le racisme dans le monde et pas uniquement dans celui du foot est condamnable mais que fait-on réellement contre ce phénomène de société ? Rien, il faut pouvoir le dire et l’assumer.
En 1993, l’UEFA, se décide de durcir le ton et les amendes infligées en la matière. Un premier pas mais insuffisant et même ridicule – Merci Mr Platini – . Quant à Sepp Blatter, ex-patron de la FIFA, il s’est quelque peu pris les pieds dans le tapis en critiquant, à l’époque, l’attitude du Ghanéen Kevin-Prince Boateng, lequel avait quitté le terrain après des insultes racistes subies à Pro Patria. « Ce qu’il avait fait était bien pour attirer l’attention. Mais je persiste à penser que ce n’est pas la bonne solution », avait-il estimé. Le même Blatter avait, en 2011, déjà livré des propos troublants lors d’un entretien à CNN International. « Il n’y a pas de racisme dans le football ! Il peut y avoir un problème entre joueurs, l’un ayant des mots ou des gestes incorrects envers l’autre. Mais celui qui est victime de ça devrait se dire que ce n’est qu’un jeu et que ça peut arriver. On est dans un jeu et à la fin on se serre la main » !!!

Depuis, on sort des banderoles « non au racisme » lors de grandes manifestations, ni plus ni moins et ce ne sont pas les « bonnes résolutions » de l’UEFA en 2014 qui prouveront le contraire.

Le racisme est punissable, vraiment ?
100.000 euros d’amende pour une pub, 22.000 pour du racisme

Racisme
En Bulgarie, des supporteurs du Levski Sofia ont déployé il y a quelques années une banderole commémorative à la gloire d’Adolf Hitler. Le club a écopé pour l’occasion d’une amende de… 22 000 euros ! Quant au Real Saragosse, dont les fans avaient accueilli Samuel Eto’o avec des cris de singe en 2006, la RFEF avait puni le club de 9 000 euros d’amende…
Publicité
Le défenseur anglais Rio Ferdinand s’est attiré les foudres des instances en twittant en 2012 une vive réaction à propos de la sanction de 100 000 euros d’amende (en une fois !) assortie d’un match de suspension ferme infligée à Nicklas Bendtner. Sa faute : avoir laissé apparaître une marque de paris en ligne sur le haut de son caleçon après avoir fêté un but.
Cette sanction illustre à quel point il peut y avoir deux poids, deux mesures d’une thématique à l’autre. Et à quel point les instances, qui se targuent pourtant de mener une lutte de haute intensité contre le racisme, se désavouent d’elles-mêmes par ce type de décision.

Alors, non… Rien n’est vraiment fait contre le racisme dans le foot (et ailleurs) et la délation, devenu un nouveau mode de vie en société (sic) ne résoudra pas le problème, que du contraire. Voyez actuellement les sanctions à l’encontre des clubs, des supporters…Elles continuent à être ridicules !!!

L’action Pauwels ? Un buzz de plus pour retrouver la lumière !!!

Bises au chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.