Ego, empathie et lâcheté

Ego, empathie et lâcheté

Lorsqu’en tant que chef d’un projet tu demandes de l’empathie à ton personnel et que ce dernier va au-delà des espérances placées en lui, ton égo en souffre parce que tu ne te sens plus reconnu lors de tes voyages sur place.

Tu fais alors place à la lâcheté en vue d’éliminer la personne qui a osé s’investir plus que tu ne le feras jamais et ce ne sont pas tes voyages sur le compte de tiers qui te feront grandir aux yeux de la population.

« Rendre au pays accueillant ce que ce dernier t’a donné », tu l’as prononcé à maintes reprises mais jamais tu ne l’as mis en œuvre.

Ton terrain de jeu qu’est l’Afrique n’est en fait qu’un business que tu fais sur le compte de personnes en souffrance. « Je suis réglo… » faut-il en rire ?

Bravo.

Allez, on ne t’en veut pas ou plus. T’es ainsi fait, te mettre dans la lumière en éteignant l’autre est sans doute ta tasse de thé depuis pas mal de temps. On ne se refait pas…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :