Benin

2 ans au Bénin

Deux ans pour le plus béninois des belges

Non, je ne suis pas enfermé pour un délit quelconque. Je suis libre et si le délit d’aimer, de partager est punissable alors oui je suis coupable. Quant au « plus béninois des belges », c’est une appellation non contrôlée mais bien agréable à entendre. Autant que le « papa bonheur » des enfants et le « roi belge » des adultes. Mais ne vous méprenez pas, le coup ne gonfle pas….

Le temps défile, la vie s’égrène et la passion reste toujours bel et bien présente; les coups de coeur et de gueule aussi 🙂

benin

« Le plus béninois des belges est dans la place ». Ce commentaire m’amuse, me surprend et me réconforte, signe d’une intégration en bonne voie. En bonne voie parce qu’il y a encore tant de choses à apprendre, tant de choses à découvrir.

De Cotonou en passant – dans le désordre – par Tanguiéta, Savi, Natitingou, Kpomassè, Dassa, Glazoué, Savalou, Porto-Novo, Grand-Popo, Comè, Covè, (Lomé au Togo), Abomey-Calavi, Ouidah, Bohicon, Allada et j’en oublie, ce royaume m’offre ses richesses, ses anecdotes, ses difficultés aussi. Un enseignement sans nul pareil. L’enseignement de la vie, l’université du langage oral sous le baobab…

« Je suis chez moi » ai-je envie d’ajouter. Je n’en oublie pas moins mes racines… On me dit Houéda aussi…. « Je viens de loin » mais sans marque sur le visage, juste ancrées en moi.

« Papa bonheur » vous salue.

Ah oui, j’oubliais ! « Sinibagirwa » est  en vente ici au Bénin et ailleurs depuis peu. Réservez-lui un bon accueil 🙂

couverture

Catégories :Benin

Tagué:,

Laisser un commentaire