Etats d'âme

Il est 7 hrs, Ouidah s’éveille

Fabrice Salembier

Il est 7 heures, Ouidah s’éveille…

Le soleil brille, les oiseaux chantent, le bruit d’un zem pourfend cette quiétude matinale. Le quartier est déjà réveillé depuis longtemps. Le gardien de nuit lui s’affaire déjà ; il entretient le jardin. Quant à moi, je suis déjà dans mes dossiers. Je ne suis pas en vacances, détrompez-vous. « Bonjour Marie », « Bonjour Monsieur »… Il est 8 hrs.

Ma petite fée du logis vient d’arriver… Je ne l’ai pourtant pas attendue pour préparer le café. Elle s’attelle donc à me concocter un jus de fruit, tantôt ananas, tantôt orange. Ils n’attendent plus que leurs compagnons de table. Ils vont arriver, c’est certain…

« Pain chaud, pain chaud » crie la marchande tout en martelant le portail. Me voilà attablé pour le petit-déjeuner. Je me force parfois, souvent même, parce que je n’ai jamais pris le temps de profiter de ce moment. Mais ici, rien n’est pareil. Et puis…

Voir l’article original 392 mots de plus

Catégories :Etats d'âme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.