Benin

Elle bat de l’aile…ou la cuisse

Elle bat de l’aile…ou la cuisse

Il m’est décidément impossible de rester une once sérieux lorsque, subitement, un trait que je qualifierais de génie – c’est bon pour l’égo – me vient à l’esprit. Il faut que le trait dit léger sorte à son tour.

Que vient donc faire cette cuisse dans l’histoire ? Fragrance d’un temps passé avec Louis devant le petit écran ? J’avoue… Mais de cuisses il est aussi question ici au Bénin…

Qui n’a jamais salivé devant une belle cuisse ambrée, charmeuse à souhait. Qui n’a jamais rêvé à la dévorer de tendresse avant de la passer à la casserole ? Qui ? Que celui qui n’ose déclarer lui déclarer sa flamme se lève !

Personnellement, je les aime dodue, charnue. Croustillante et juteuse à souhait avec un soupçon d’épices aux saveurs de la savane. J’aime la sentir ferme en bouche.

Cuisse, je t’aime…

Vous avez, bien entendu, compris, dès le départ, que je parlais de la cuisse de poulet …de chair et non bicyclette…

Bref, on ne se refait pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.