Benin

Il était une fois une rencontre OU les couleurs de la vie

Il était une fois une rencontre OU les couleurs de la vie

couleursDébut décembre 2016, peu de temps avant le retour au pays pour les vacances, je me retrouve intervenant lors d’un débat d’informations sur les personnes handicapées.

Alors que je parlais avec ma voisine, mon regard se porta un siège plus loin. Elle était là, concentrée sur son travail. «C’est elle » ai-je de suite pensé. Le pourquoi de cette fulgurance n’a pas encore de réponse,  tout ce que je sais c’est qu’il ne pouvait en être autrement. Cette évidence m’envahissait au point de ne plus être présent dans cette salle, de ne plus être parmi les hôtes du jour. Je ne voyais qu’elle au point de ne pas entendre l’appel de mon nom en tant que conférencier.

Cette élégance, ce sourire m’en avaient fait oublier mon discours. Qu’importe, je me devais d’assumer mais avec un nouveau paramètre ; attirer son attention. Après de longues tirades sur le comment du pourquoi, devenu si accessoire depuis cette apparition, j’ai laissé mon esprit divaguer.

Comment l’aborder, et si elle ne répondait pas favorablement à mon intérêt, et si …et si. Le seul moyen de le savoir était un premier pas. Mais comment, comment ne pas paraître maladroit, comment ne pas passer pour un goujat, comment quand on est issu de cultures si différentes et si proches à la fois ?

Je fus sorti de mes songes lorsqu’elle se leva, à son tour, à l’appel de son nom par le maître de cérémonie.

Lentement, elle se dirigea au-devant de la scène, pris le micro et conforta l’enchantement qui était mien ; une voix à la fois douce et sombre, une intonation donnant l’impression que les mots volaient dans la salle. Je n’écoutais plus ma voisine, je n’avais d’yeux que pour elle. Elle reprit sa place après avoir croisé mon regard, j’esquissai un léger sourire en lui adressant un « bravo pour votre intervention » auquel elle répondit par un merci.

Sur le moment, je n’ai pu m’empêcher de me dire que j’aurais pu trouver quelque chose de plus intelligent à dire tout en essayant de me convaincre que son merci était déjà une petite avancée.

La conférence venant à terme, je me devais d’en savoir plus, d’avoir un échange plus concret.

Dehors, le temps s’était mis à l’orage. Des trombes d’eau. En m’approchant d’elle, je compris qu’elle devait se rendre à la gare des taxis mais qu’elle n’avait pas de moyens pour s’y rendre. Le destin m’envoyait un message que je saisis aussitôt. La conversation pouvait commencer. Je me lançai donc en me présentant, en sortant quelques futilités dont j’avais le secret et en lui annonçant que j’avais surpris sa conversation et que je me proposais de l’accompagner. C’est sa voisine qui me répondit en me remerciant.

Surpris et quelque peu désappointé de me retrouver face à deux personnes, sa voix brisa le silence et elle m’expliqua qu’elle avait apprécié mes propos lors de la conférence, qu’elle était sensible à mes arguments puisqu’étant elle-même une personne handicapée tout en acceptant que je puisse les raccompagner. A son « je suis malvoyante » je répondis aussitôt qu’on ne voyait bien qu’avec le cœur.

Nous primes le chemin de la gare en échangeant et à mon « pourrait-on se revoir » elle répondit que le lendemain elle serait à nouveau présente en ces lieux pour le concert organisé au profit de l’œuvre qui nous avait permis de nous rencontrer.

Inutile de vous dire que mon cœur prit des accents plus toniques que d’habitude et que ma soirée se résuma à un espoir sans fin.

Nous nous retrouvâmes le lendemain et, entre deux prestations, – elle est aussi chanteuse – nous échangeâmes sous le regard parfois curieux, parfois bienveillants des autres.

Le premier baiser, les premiers mots tendres…Une belle histoire venait de voir le jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.