A la rencontre de Gédéon, artiste et guide

Gédéon est natif de Ouidah, il a 32 ans et est papa de 2 petits garçons de 4 ans et 4 mois. Fils du défunt Roi de Ouidah, il est à la fois artiste (tisserand), guide et responsable de la Forêt sacrée. Il vous accueille avec un éternel sourire dans son univers ; Ouidah, c’est un peu son jardin, son petit paradis. Son parcours scolaire s’est arrêté à la 5ème secondaire faute de moyens comme dans beaucoup de familles. Il a dès lors suivi une formation pendant 5 ans. « J’aime ce que je fais, ce n’est pas facile tous les jours parce que le tourisme ne reprend pas assez de couleurs mais je n’ai pas à me plaindre, il y a des gens ici qui n’ont absolument rien » ajoute-t-il sans détours.

« Les sommes perçues comme guide de la Forêt sacrée de Kpassé sont reversées dans un pot commun, chaque guide reçoit alors 20% des sommes qu’il a récoltées. Nous sommes en effet plusieurs guides et l’argent sert aussi à l’entretien de la Forêt et du culte vodun (ou vaudou). Ce que je gagne sert payer mon loyer, à aider ma famille et ma maman qui vit à Cotonou et dont la santé n’est pas des meilleures. J’ai aussi une moto qui me sert beaucoup. Elle se fait vieille mais elle tient encore le coup … »

Il faut savoir que Gédéon gagnait, avec ses activités, jusqu’en 2007 un salaire mensuel moyen de 140 €. Depuis 2007, crise économique et Ebola aidants, son salaire est descendu à 30 €. « Ebola a fait peur aux touristes alors que l’épidémie n’a pas touché le Bénin » ajoute-t-il pensif et résigné.

L’entrevue se termine et Gédéon, avec sourire, ajoute « Je ne pense pas trop à l’avenir, je vis au jour le jour en espérant que les choses vont s’arranger… ».

One thought on “A la rencontre de Gédéon, artiste et guide

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :