Etats d'âme

2016 : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes, ah oui ?

2016 : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes, ah oui ?

1 milliard de personnes en pauvreté extrême, plus de 800 millions souffrant de faim et de malnutrition. Les tristes chiffres du monde. Les Nations-Unies  – qui ne le sont pas vraiment d’ailleurs – veulent pourtant éliminer la pauvreté… L’effet « solidarité » peut-être ? Les derniers évènements en Haïti nous démontrent tout le contraire. Le phénomène « not in my garden » (ou nimby si vous préférez) prend de l’ampleur. Le repli identitaire est en marche et, selon certains, est non négociable. Pauvre de nous !!!

Tous les ans la même rengaine et tous les ans les chiffres nous prouvent l’incapacité (ou non volonté) des uns et des autres ! Un peu comme les sondages d’ailleurs ; quand les chiffres sont mauvais, on se convainc de leur non pertinence et quand ils sont bons, on s’en réjouit.

La pauvreté n’est pas uniquement due à l’indigence de revenu mais aussi à l’insuffisance d’accès aux soins de santé, d’éducation et à un déni des droits fondamentaux. L’éducation, parlons-en : dite gratuite dans bon nombre de pays, elle n’en est pas moins de plus en plus difficilement accessible au plus grand nombre. Quant aux droits fondamentaux, ils sont bafoués plus qu’à leur tour y compris dans les pays à leur origine et signataires.

Tant pis pour les pauvres …

Bref, les impératifs économiques restent le souci majeur des nantis et tant pis pour les pauvres ! Argent, argent, argent…

PS : il n’existe pas de chiffres quant au nombre de pauvres d’esprit mais il semblerait qu’une nette augmentation se fasse sentir ces derniers temps.

Mais bon, on peut rêver, rien de l’interdit encore.

Bises au chat

 

Laisser un commentaire