Etats d'âme

Ami ami

Dans ces temps très bouleversés économiquement et politiquement, il n’y a que deux valeurs sûres sur lesquelles on peut vraiment miser : les amis et la famille directe.

Les vrais amis sont toujours là quand on a besoin d’eux, prêts à vous soutenir, vous remonter le moral, être présents dans les moments difficiles. C’est là la marque de reconnaissance, la digne signature de l’amitié, la vraie !

Les connaissances opportunistes, on en a tous à la tonne, toujours prêtes à avoir du bon temps quand tout va bien; ils savent vous faire des compliments sur vos talents, votre belle maison, votre belle voiture, le bon repas partagé ensemble, profiter des bonnes choses que vous possédez, cependant ils ne sont plus là et disparaissent comme par magie dès que le conte de fée vire au cauchemar.

Les vrais amis sont très rares et ils se font de plus en plus rares dans cette société où les valeurs sont de nature très capitaliste et  très terre à terre.

La véritable amitié peut se comparer à la santé : ce n’est qu’une fois perdue qu’on en connaît la valeur.

L’amitié sincère se base sur une confiance totale : on peut compter dessus, comme une épaule solide sur laquelle on peut se pencher, reposer nos peines, nos chagrins, nos douleurs mais aussi nos joies.

En effet, les amis, les vrais, sont bien rares : on peut les compter sur les doigts de la main. Si on en a cinq, c’est formidable, c’est comme notre main droite.

Quand on a la chance d’en avoir dix, on peut s’applaudir et ça, c’est vraiment magnifique et très rare. Il faut toujours savoir préserver l’amitié, la chérir, l’entretenir comme une flamme, aussi précieuse que l’amour, comme l’amour que vous porte votre conjoint ou votre compagne de vie.

Contrairement aux connaissances opportunistes, passagères et éphémères, dépendantes de l’intérêt du moment et qui disparaissent et qui s’éclipsent dès que la lumière ou le succès disparaissent, phénomène d’ailleurs très connu des politiciens qui en font l’expérience amère régulièrement au cours de leurs carrières, l’amitié, quand on a la chance de la connaître, est intemporelle : on ne se souvient pas du début et on n’en voit pas la fin. C’est une perle rare, un miroir à polir constamment car il nous réfléchit bien.

L’amitié ne se calcule pas, elle s’apprécie.

Catégories :Etats d'âme

Laisser un commentaire