Benin

La forêt sacrée Kpassè à Ouidah

« Le Roi ne meurt jamais, il voyage… »

Dans la forêt sacrée du Roi Kpassè, les grands dieux, formant un cercle, vous fixent de leurs yeux : Héviosso, Dan, Sakpata,…On y trouve également les voudouns royaux comme Dâguessou, protecteur de Ghézo, fétiche au pied unique, aux pouvoirs contenus dans de minuscules calebasses liées aux bracelets. Les œuvres présentes dans cette forêt sont les sculptures métalliques des frères Dakpogan (originaires de Porto-Novo), celles en béton de Cyprien Tokoudagba (originaire d’Abomey) …

La Forêt est l’exemple vivant du Royaume de Houédah (devenu Ouidah par francisation) fondé, selon la légende, au XV° siècle par le roi Kpassè. Elle est dominée par de vieux arbres énormes, accompagnés de sculptures en bois représentant des déités voudoun. Toujours selon la légende, un fameux iroko pousse à l’endroit où l’esprit du roi Kpassè, fondateur de Ouidah, se transforma en arbre pour échapper à ses ennemis.

Entre 1920 et 1928, le capitaine Jean Adjovi de l’armée coloniale française construisit un bâtiment au milieu de la clairière en récompense d’un bienfait que lui ont rendu les divinités de la forêt. Plusieurs grandes cérémonies rituelles se déroulent périodiquement ici. Il s’agit notamment du Gozin qui dure trois lunes et du Mèdoalissa qui met fin aux diverses funérailles dans la lignée Kpassè.

 

Catégories :Benin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.