Benin

Un mois déjà

Depuis mon arrivée, j’ai déjà quelques kilomètres au compteur – et je ne parle pas de mon demi-siècle ! -…  Ouidah, c’est un peu comme Hannut ; une ville à la campagne…mais avec 80.000 habitants. La comparaison s’arrête là.  On peut s’y perdre facilement, croyez-en ma petite expérience, car les vons se ressemblent. Les vons (ou rues) sont, à la manière d’un damier, tantôt chaotiques (autant de nids de poule qu’en Wallonie (sic)), tantôt sous eau et/ou ne menant nulle part. Qu’importe, elles vivent. Pas une d’entre elles sans un petit commerce d’essence (en bouteilles), de légumes,…

C’est au cri de « Yovo, yovo » qu’on vous accueille… Ce à quoi je me plais de répondre « Mèwi, Mèwi », une histoire en(tre) blanc et noir en quelque sorte mais haute en couleurs.  Il vous faut un cercueil, un portail, des oranges, des cigarettes,… ? On trouve de tout dans les vons y compris des marionnettes… Ne chante-t-on pas « ainsi vons vons vons les petites marionnettes ? » (Adaptation libre, je vous le concède).  Ça grouille de motos… plus que de voiture, ça roule dans tous les sens et à contre sens aussi ! Code de la route ? C’est quoi ce truc ? Mais on s’y fait facilement et à coups de xlaxon !  Bref, ça vit, ça vibre, ça chante et ça gueule aussi.  Tout est chinois en matière de véhicules (surtout les motos), matériels…. A n’y rien comprendre… C’est du… chinois. Contre sens, contrefaçon, … mais le béninois est…pour.

Le béninois, parlons-en. Il sourit, il rit, la vie est ainsi. Ça me fait penser qu’on organiserait bien quelques charters d’européens râleurs vers Cotonou, histoire qu’ils puissent se rendre compte qu’ils ne sont pas si mal lotis « chez nous ». On va « un peu », on « arrive déjà » (une heure après mais qu’est-ce qu’une heure dans une vie ?).  Quant à moi, suis (presque) comme un poisson dans l’eau… et j’en mange en plus ! On ne comprend pas toujours mon penchant pour le second degré mais ils vont s’y faire et moi aussi.  « Une béninoise, svp ». – « En pagne ou à la bouteille ? »… Plus simple avec la Jupiler tout de même, non ?  Un bémol cependant, je hais les kakaraka… A vous de les découvrir…ou pas.  Bises au chat et à bientôt

Catégories :Benin

Laisser un commentaire