Benin

Quatre mois béninois et moi et moi et moi

Que d’images, que de rencontres, que de sourires, que d’étoiles plein les yeux. Tableau idyllique, oui… Oui mais tant de choses encore à faire, tant d’envie de donner, de partager. Partage de connaissances, d’expériences. Echanges. Les idées se bousculent, les mots aussi. « C’est pas chinois », juste béninois. Quoi que les deux pays s’entendent au vu des chinoiseries qu’on trouve ici.  Bon c’est vrai cela va faire près de 24 hrs que le courant ne passe plus, que l’eau a cessé de couler mais bon, rien de bien grave au vu de la situation belge de ces derniers jours où certains villages ont été coupés du monde pour quelques heures et sous une température glaciale. Ici, c’est « canicule » en comparaison. Vous me direz que comparaison n’est pas raison et vous aurez … raison (sic).  Pour le courant, c’est l’esprit de groupe – électrogène, je précise – qui prime. Pour l’eau, c’est plus délicat surtout quand on est habitué à tourner une vanne. J’ai donc pris l’habitude d’en lancer… ça déride et ça fait (parfois) sourire.  On revient donc au sourire, n’est-ce pas le plus important ?  Bises au chat

Catégories :Benin

Laisser un commentaire