Etats d'âme

L’Afrique, berceau de l’Humanité

L’Afrique est le berceau de l’humanité, c’est un fait bien établi. Mais est-ce là la seule chose à retenir d’un continent qui a subi – et subit encore – bon nombre d’aléas inhérents à son passé mais aussi à son présent.

Et lorsque l’on parle de passé et de présent, force est de parler d’avenir et c’est bien là l’objet du questionnement général ; l’avenir.

Pour ma part, je suis persuadé – et je ne suis pas le seul à le penser – que l’Afrique est bel et bien l’avenir : l’avenir des africains, l’avenir du monde, … notre avenir à toutes et tous.
Les plus grandes « richesses » sont en Afrique et ne sont pas monétaires uniquement. Inutile de vous faire un dessin.

L’Afrique regorge de ressources naturelles indispensables à l’industrie technologique dans le monde. Elle est au centre de la nouvelle géopolitique des ressources minières et de l’énergie.
La croissance économique mondiale passera par-là, c’est indéniable ; il faut juste le comprendre. Cette croissance sera une réussite si les africains ont une réelle volonté de prendre leur avenir, et par là-même le nôtre « à nous humains », en mains.
Recherches et innovations, sécurité alimentaire, culture d’inspiration et de créativité sont autant de domaines africains aptes à résoudre les problèmes mondiaux ! Là aussi pas besoin de dessin pour celles et ceux qui ont les yeux et l’esprit bien ouverts !

Stop à la dépendance

Si l’Afrique est en passe de devenir « notre » avenir, elle se doit aussi d’être son avenir. Il est donc impératif qu’elle puisse dépasser au plus vite sa dépendance à l’aide. Ce sont les autorités africaines qui ont les cartes en main. En mettant les partenaires économiques en concurrence et en veillant à ce que l’exportation des ressources servent à accroître les recettes nationales pour garantir l’accès aux services publics de base et que les investissements permettent la création d’emplois, vous vous aiderez, vous nous aiderez…

Il y va du salut de l’humanité…

Publicités

Catégories :Etats d'âme

Laisser un commentaire