Etats d'âme

50 ans de Noël et de tradition

Vous me pardonnerez aisément si je n’ai plus trop de souvenirs des premières années ; sapin, boules, dinde, crèche, messe ne faisaient en effet pas l’objet de mon attention à cette époque (pas certain que cela soit le cas actuellement non plus). Tout ce que je sais, c’est que cette fête se déroulait et se déroule encore en famille. La famille ; n’est-ce pas la plus belle chose qui soit ? Dans mon chef, ce n’est pas une question, c’est une certitude.

Sur ces 50 Noël, 5 l’auront été loin de la famille, loin des miens ; 3 au Rwanda, 1 chez mon ex-belle famille et celui-ci au Bénin. Un 45/50, une bonne note, une belle réussite.
Mon subconscient me fait dire qu’il est difficile d’être loin des êtres aimés. Pourtant le pire Noël, cité dans la liste plus haut, ne le fut pas…loin. Comprenne qui pourra…ou qui voudra. C’est aussi cela les souvenirs, des bons, des moins bons, des mauvais et des exécrables. Heureusement, la mémoire a tendance à ne retenir que les bons. Du moins la mienne…

Soit…

Mes « Noëls » sont des moments magiques, de rires, de joies et de pétillements des papilles gustatives. Ne croyez pas que ce soit des instants de luxe sonnants et trébuchants. Non, ce sont des moments de plaisirs de se retrouver, d’échanger. Moments simples mais marquants. Le luxe, c’est d’avoir encore mes proches qui m’entourent, je le reconnais.Famille

Ce Noël 2015, je vais le passer loin d’eux. Avec de nouvelles personnes, avec de nouveaux amis. Sur une plage… Y a pire, non ? Ma famille reste, quant à elle, dans mon cœur, au chaud.

A ma famille, j’adresse tous mes remerciements pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle m’apporte. A mes ami(e)s, d’heureuses fêtes.
Ma famille va ainsi échapper à mes blagues pourries, mes nouveaux amis vont devoir les supporter…

Tout cela pour vous dire que tout va bien et que je pense à vous chaque jour que…. Fait.

Bises au chat

Catégories :Etats d'âme

Laisser un commentaire