Ai de l’empathie pour cette tragédie

EmpathieCharles (sic) m’avait fait une promesse en chantant, s’il vous plaît ! « Le soleil a rendez-vous avec la lune… ». Je « traînais » d’impatience de voir ça. Vous imaginez, une promesse, ça se tient, non ?

J’ai espéré mais ce fut une chaude désillusion… « Mais la lune n’est pas là et le soleil attend… ». Cruelle tragédie pour moi qui ai cuit au soleil mais que dire pour le dernier. « Rayons donc ce maître chanteur (re sic) de ma play list » a-t-il dû se dire pour ce vent pris aux yeux de tous.

Je compris plus tard que la lune dans laquelle j’étais sans doute avait bel et bien accepté le rendez-vous mais que le soleil ayant mauvaise vue ne l’avait point aperçue.

Bref une tempête dans un verre d’eau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :