Etats d'âme

Cumul de mandats : bourgmestre-proxénète

Seraing: les travaux du premier Eros Center de Wallonie débuteront au 1er semestre 2015

Le permis de bâtir de l’Eros Center de Seraing, première infrastructure de ce type en Wallonie, a été délivré fin décembre 2014, a déclaré lundi soir le bourgmestre Alain Mathot (PS) lors du conseil communal. Les travaux débuteront dans le courant du premier semestre 2015 et s’achèveront pour fin 2016, a-t-il assuré.

Trente-quatre chambres seront réalisées au rez-de-chaussée. Un bureau médical, un bureau de police et des locaux de détente sont également prévus de même qu’un parking de 50 places en sous-sol pour le personnel, avait détaillé le bourgmestre lors de la présentation du dossier.

Locaux de détente pour la police ? Pour les membres du CA ?

L’Eros Center, qui sera situé sur le site de la Cour des Miracles (ça ne s’invente pas), pourra accueillir une centaine de filles. La Ville de Seraing a décidé de gérer, via une asbl composée d’élus de diverses tendances, la prostitution sur son territoire «en encadrant l’activité», rappelle Alain Mathot.

« Encadrer l’activité… » mais encore ???

L’infrastructure, qui coûtera entre 6 et 7 millions d’euros, pourra être reconvertie en kots ou bureaux si la prostitution venait à être interdite.

Et si on arrêtait l’hypocrisie ? Il est grand temps de légiférer en la matière et de donner un statut légal aux femmes qui vivent de cette activité OU d’interdire l’exploitation de l’être humain…

Catégories :Etats d'âme

Tagué:, ,

Laisser un commentaire