Etats d'âme

facebook or not facebook ?

Ma journée avec Facebook

J’ouvre mon pc, le rideau tombe. Charles et lie font cause commune et ne font pas dans la haute couture. Je sais j’ai l’habitude de faire des jeux de mots foireux. Bon, Verviers est en état de siège, Uccle, fatiguée, a de grosses valises, un allumé (sic) a foutu le feu à sa baraque en criant un « à la je-ne-sais-quoi », un autre veut foutre tous les étrangers dehors (par un temps pareil, c’est vraiment pas sympa), un autre encore commence sa phrase par Bordel et la finit par merde ou enculé, il est loin le temps où je croyais naïvement que ladite phrase se devait de prendre une majuscule et un point. A propos de point, il y en a aussi qui les mettent sur les i (alors qu’ils y sont toujours) et d’autres qui les mettent sur la table (j’vous disais bien que le français était complexe).

Soudain, un message… Y aurait-il quelqu’un qui veut me parler ? Un clic et euh, comment dire, une invitation à jouer… Je ne joue pas moi M’dame. Je zappe.

Une lueur d’espoir tout de même, il me semble que l’orthographe a repris le dessus, je ne vois plus trop d’erreurs, de coquilles. Nannnnn, j’rigole… Je n’y fais plus trop attention parce qu’au niveau tension, je ne dois plus trop jouer avec (Oui bon, je joue, j’ai un peu menti). Et si cette orthographe déficiente n’était qu’un complot (c’est à la mode actuellement), sorte de messages codés à l’attention de … ???

Mais tout n’est pas noir sur FB, il y a du rose aussi : il y a des alertes à la bombe qui font plaisir à voir, des mitraillettes de bon goût, des tarés qui font rire ou pas (merci pour moi)…

bombe mitra

Mince, avec tout ça, j’ai oublié de manger…

Ma journée sans Facebook…

J’ouvre les rideaux, le ciel est bleu, le soleil brille. C’est assez rare pour le souligner un week-end parce que cette foutue météo s’amuse toujours à nous foutre le brin quand on est en congé, c’est bien connu.

Un voisin passe, « salut l’ami, quelle belle lumière ». Suis en extase, enfin quelqu’un qui me reconnaît à ma juste valeur… A moins que… la langue française est tellement complexe que je n’ose lui redemander si c’est à moi qu’il s’adresse.

Les oiseaux chantent, les chats les attendent. Pas de factures, on est samedi… Vais d’ailleurs cesser cette bafouille maintenant et la publier sur … facebook hein, on ne se refait pas !

N’empêche que j’ai une furieuse envie de prendre l’air…avant qu’on nous le taxe.

Catégories :Etats d'âme, Traits d'Humour

Laisser un commentaire