Etats d'âme

Son coeur saigne

Il vous arrive parfois, au gré de vos lectures, de craindre le pire pour la nature humaine. Quelques fois aussi, une larme coule et vous rend l’espoir. Cet espoir, je l’ai rencontré dans le texte qui suit.

Merci pour cette contribution…

"Jeux interdits"

« Jeux interdits »

Mon cœur a réellement saigné lorsque j’ai lu ce que ces deux frères ont vécu durant leur enfance. Aucun enfant ne devrait subir pareil traitement. Vous le savez, je le sais, nous le savons tous.
Pourtant, nous savons aussi que ce ne sont pas des cas isolés. A’ qui la faute ? Aux circonstances ? Aux parents ? Aux enseignants ? Aux voisins ? Aux médecins ? A’ la société ? A’ « pas de chance » ? A ceux qui ont fermé les yeux ? Surement un peu de tous.
Pour autant, est-ce qu’un enfant victime de viol fera subir la même horreur devenu adulte ?
Un enfant victime de violence sera-t-il violent pour autant ?
Un enfant issu de parents illettrés sera-t-il illettré à son tour ?
A’ un certain moment de notre vie nous avons des choix à faire, plusieurs portes s‘ouvrent à nous. Parfois nous ouvrons celle qui nous fera du bien sur le moment mais qui nous démolira à la longue. D’autres fois nous n’emprunterons pas le bon chemin. Certaines fois nous aurons plus de chance. Mais le choix de la porte, ou du chemin, c’est nous qui le faisons, avec les cartes que nous avons.
Ces deux enfants n’avaient vraiment pas de belles cartes au départ de leur vie, c’est indubitable. C’est ce qui a fait les adultes qu’ils sont devenus.
De la même manière que nous devenons ce que nous pouvons avec les cartes que nous avons. Nous jouons une partie et à n’importe quel moment la bonne carte peut passer entre nos mains. A’ nous de décider de la voir ou pas, de l’attraper ou pas et d’en faire le meilleur usage pour gagner la partie sur un futur qui semblait perdu d’avance.
Peut-être qu’en lisant leur vécu nous pouvons y lire la chronique d’une mort annoncée, ou peut-être pas.
Je ne suis pas meilleure que les autres, je fais de mon mieux. N’est-ce pas Balzac qui écrivit que l’enfer est pavé de bonnes intentions ? Je sème surement aussi mon enfer sans m’en rendre compte, car, comme vous, comme tous, j’ai un passé et je fais au mieux avec les cartes qui m’ont été donnée.
Ils ont payé le prix fort de leur enfance et de leurs choix. Ils ont fait payer le prix fort de leur enfance et de leurs choix.
Ca ne pardonne pas les adultes qu’ils sont devenus, mais ça fait terriblement mal pour les enfants qu’ils étaient et qui étaient surement encore cachés au fond d’eux.
Tout le monde a quelque chose de bon en lui. Même Hitler adorait les chiens. Était-il pardonnable pour autant ?
De même que nous avons tous notre côté obscur.
On se fait une idée des personnes grâce à ce qu’ils veulent bien laisser transparaître.
Mais il vrai que s’ils avaient eu un passé plus heureux, il y aurait eu moins de risque que toutes ces personnes vivent ce « gâchis » monumental.

Nikà, terrienne de la …Terre

Catégories :Etats d'âme

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.