Etats d'âme

Oui mais non

ouinonC’est l’histoire d’un non catégorique qui au fil du temps se transforme en oui.

Souvenez-vous, nous sommes à l’aube des élections. Un non se fait connaître. Il est catégorique, non se doit de convaincre les wallons et les bruxellois que…non. Au lendemain du scrutin, non récolte un bon nombre de « oui » non négligeable qui lui permet d’espérer une entrée dans la majorité au sein du gouvernement wallon et du bruxellois. Le ciel est bleu pour non.

Ces derniers jours, non a déchanté suite au non de « bénis oui oui » qui auparavant pourtant avait à leur tête madame non (devenue entretemps monsieur non) et d’autres sans noms qui ont appuyés ces « oui ».

Non a alors vu rouge et a décidé, au niveau du fédéral, de dire oui. Oui à ceux à qui ils avaient pourtant dit non. Ils espéraient ainsi qu’une partie des oui wallons et bruxellois puissent dire oui aussi et ainsi évincer d’autres oui qui eux leur avaient dit non mais ce fut …non.

Pour faire simple : Non a dit oui parce que des oui lui avaient dit non à un autre échelon pensant que d’autres oui allaient leur dire oui. Ils déchantent car ces oui ont dit non.

Facile à comprendre, non ?

Publicités

Laisser un commentaire