Etats d'âme

Une histoire de pas

pasIl y a des pas qui sont grands pour l’Humanité, d’autres qui vous font avancer et certains qui, parfois, vous laissent pantois.

« Pas possible » ! Un pas hasardeux que celui lui-là. Est-il possible ou pas ? Ou les deux ? Je m’embrouille… fichue langue française. Riche et complexe à la fois.

J’ai fait un pas – non pas de côté – mais en avant. Du moins je le pense. Un nouveau job, de belles perspectives, un avenir plus serein. Mais – car il y en a toujours un – prudence… Tiens, un souvenir… « Prudence Petipas » !

Prudence car un pas mal placé et c’est l’entorse – au règlement aussi – et ce n’est pas le poinçonneur des lilas qui me contredira.

Toute une histoire ce pas… et ça laisse des traces ! Mais revenons à nos moutons – non, pas ceux de Panurge.

Je suis un commercial indépendant très original, je suis sans voiture. Pour les lecteurs assidus, elle m’a quitté il y a quelques semaines. Pas …bien.  Il m’en faut donc une. Recherche après recherche, je pense avoir trouvé la perle rare… 4 roues, un moteur, des sièges… Juste assez pour me déplacer.

Je vais donc d’un pas joyeux à la banque accompagné de mon plan financier. Nécessaire ce plan ; c’est une nouvelle activité. Le pas est décidé et celui de la porte franchi. L’accueil est chaleureux, oui oui. Le dossier déposé, je reviens alors sur mes pas certain de ma démarche.

Quelques semaines plus tard, le couperet tombe : « ce n’est pas possible, votre activité est trop fraîche, la banque n’a pas assez de recul ».

Le pas en avant réalisé avec ce nouvel emploi serait-il dès lors un pas perdu ? Je me pose vraiment la question.

Pas de logement, pas de travail. Pas de travail, pas de logement. Pas de voiture, pas de travail. Pas de travail, pas de voiture… Je continue ?

Je fais les cent pas, je tourne en rond. Il y quand même bien une solution, n’est-ce pas ? Dites-moi.

Publicités

Catégories :Etats d'âme

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire