Etats d'âme

Adieu la vieille

rest-in-peaceCes derniers temps, je te sentais fatiguée, d’humeur morne… Je t’ai d’ailleurs prêté davantage d’attention mais ce ne fut pas suffisant.

Je n’oublierai pas les trips réalisés en commun, l’histoire fut belle mais trop courte à mon goût. Une telle connivence, ça marque les esprits. Il te fallait du repos, il le sera et éternel de surcroît.

On a bourlingué ensemble, on en a avalé des kilomètres cheveux au vent quand le temps le permettait au grand dam des gens qui nous disaient qu’il fallait sortir « couvert ». L’insouciance dont nous avons fait preuve n’a pas eu de conséquence très fâcheuse ; tout au plus l’un ou l’autre rhume.

Tu ne souffleras pas tes nouvelles bougies, tu ne répondras plus au quart de tour…

Te voilà partie vers ta dernière demeure.

RIP ma belle…

Publicités

Catégories :Etats d'âme

Laisser un commentaire