Politi(comi)ques ou pas

Reçu …10/20

marcourtY a pas à dire, « tout fout l’camp, ma p’tite dame »…

Quand j’étais petit – donc je n’étais pas grand, cqfd -, l’on m’a enseigné que 1+1 était égal à 2. Je me suis toujours basé sur cet apprentissage durant le reste de mon enfance et de ma jeunesse insouciante. A l’époque, on en était encore au « si le professeur l’a dit, c’est que c’est vrai »…

Quel ne fut pas mon désarroi lorsque j’appris – rendons grâce à …internet – qu’en fait 1+1 était égal à 3 !!!  (Bernard Werber, Encyclopédie du savoir relatif et absolu, page 180). Mon professeur de l’époque m’aurait-il menti ? Impossible, mes grands-parents m’ont toujours dit qu’en leur temps, l’instituteur, le curé et le bourgmestre étaient les personnes les plus érudites des villages. Ça ne peut pas être vrai tout de même…  Et vlan, encore un mythe qui tombe à l’eau et moi avec…

Je comprendrai plus tard que suite à l’évolution des mœurs que les fonctions de bourgmestres et autres curés n’étaient pas gage d’intelligence. Bon, l’Eglise, c’est vrai, il y a longtemps que j’ai fait une croix dessus.

N’empêche, ce 1+1=3 m’a perturbé longtemps mais j’ai continué à faire confiance aux mathématiques. Bon, il est vrai qu’avec tout ce qu’on nous retire, tout ce qu’on nous taxe, force est de constater qu’avec les dix doigts de la main, on a assez d’intelligence pour (dé)compter.

Mais revenons à nos moutons qui, lorsque je les compte, m’empêchent de dormir.

La cinquantaine approchant, normalement avec la sagesse – toute relative -, voilà qu’on m’apprend une nouvelle règle mathématique : 10 équivaudrait à 12 !!! Stupeur, désarroi (bis)…  Au secours, Einstein.

Et ici, ce n’est point un bourgmestre, un instit ou un curé (en voie d’extinction) qui me l’apprend mais un politicien qui souhaite faire couler, non pas le navire, mais cette idée dans un décret.

Un certain Marcourt, Ministre du Gouvernement wallon de Belgique … On me dit qu’il s’est érigé comme sauveur potentiel d’Arcelor Mittal ou de Lakshmi Mittal, je ne sais plus et qu’il s’occupe aussi de l’enseignement supérieur…

Bref, moi qui avais pris l’habitude de recevoir les infos 5/5 voire 20/20, il va falloir que je m’habitue à les recevoir …à moitié.

La moitié devient donc la référence de la réussite. Bonjour la culture de l’effort que nos parents nous ont inculquée. En tout cas les miens parce que, d’après ce qu’on dit, les parents, de nos jours, sont démissionnaires (et non des missionnaires sinon les curés dont on parlait plus haut ne seraient pas en voie de disparition).

Moralité : 1+1=2 ou parfois 3 et dorénavant 10 égalera 12. Merci, Monsieur Marcourt (de récré) dont le savoir est certainement relatif… Bon là, je fais une entorse orthographique pour un mauvais jeu de mot mais l’Académie française ne me jettera certainement pas la première pierre.

On n’est pas sorti d’affaire…ou des affaires !

1 réponse »

Laisser un commentaire